La Résidence d’écrivains

En partenariat avec l’Institut français au Cameroun, dépendant du Ministère français des Affaires étrangères, le Centre des Cultures JLD accueille des écrivains, logés à la Villa Boutanga.

Des conférences et des ateliers d’écriture sont proposés en leur présence au Centre des cultures JLD et dans les établissements scolaires partenaires.

2017 / JULIEN BLANC-GRAS ET GUILLAUME JAN

Julien Blanc-Gras est né en 1976 autour du 44ème parallèle nord. Depuis, il traverse les latitudes pour rendre compte de ce qui rapproche les êtres humains. Il est l’auteur de six romans, d’un essai, d’une bande-dessinée parmi lesquels In uteroTouriste, et Gringoland, ainsi que de dizaines de reportages pour la presse.

Guillaume Jan est né en 1973 en Bretagne. Grand reporter pour le magazine Max, co-auteur de l’Almanach des voyageurs, il a vécu plusieurs années en Afrique où il s’est marié avec une congolaise en pays Pygmée. Auteur de trois ouvrages, son dernier livre Traîne-savane est un truculent récit de son voyage, sur les traces de Livingstone et une déclaration d’amour à l’Afrique. 

En résidence pour une période de 2 semaines (mars 2017) Julien Blanc-Gras et Guillaume Jan animent chacun des ateliers de sensibilisation à l’écriture et à la lecture, ainsi que des rencontres et échanges avec des jeunes des lycées et collèges de

Bangoulap et de ses environs.

2016 / CAJOU MATUMBO

Diplômé en art dramatique, option interprétation, Cajou Mutombo a participé à plusieurs ateliers d’interprétation, de lecture, ou d’écriture à Kinshasa. Il dirige actuellement le Théâtre des Malaika à Kinshasa.

En résidence d’écriture au Cameroun pour une période de deux mois (mars et avril 2016), en partenariat avec L’Institut français du Cameroun, Cajou Mutombo vient partager sa passion pour l’écriture et plus particulièrement l’écriture théâtrale. De son parcours personnel d’écrivain, il nous invitera à une réflexion plus large sur la lecture et l’écriture comme leviers du développement de l’Afrique.

cajouMatumbo_photoSiteInstitutFrancaisCameroun
cajouMatumbo_photoFacebook_InstitutFrancaisCameroun

 

2016 / MAUD BASAN

L’écrivaine française Maud Basan, auteure d’un premier roman intitulé La Seule (Denoël, 2010), a effectué sa résidence à la Fondation Jean-Félicien Gacha en mars et avril 2015.

Le 30 mars, elle est partie à la rencontre de 120 élèves du lycée de Bazou, en classe de première et terminale, afin d’échanger avec eux sur la question de l’écriture : pourquoi écrit-on ? A quoi servent les livres ? Questions-réponses, lecture de passages de livres et jeu du cadavre exquis ont animé cette séance.

Le 9 avril, elle a présenté son parcours lors d’un débat à l’Institut français de Yaoundé pour partager ses lectures et évoquer la difficulté de prendre soi-même la plume après celle de toutes les grandes voix de la littérature.

 

2014 / ARNO BERTINA

La Villa Boutanga a accueilli l’écrivain français Arno Bertina durant tout le mois de juillet 2014.

Ancien pensionnaire de la Villa Médicis à Rome (en 2004-2005), et du château de Chambord (en 2012), il est l’auteur de plusieurs romans, et notamment Je suis une aventure (paru en 2012 chez Verticales). Nous lui souhaitons une belle aventure camerounaise.

Lors de sa résidence au Centre des cultures JLD  du 1er au 31 juillet, il a pu avancer la rédaction de son prochain livre.
Il a également animé trois ateliers :
– Deux ateliers d’écriture pour enfants et adultes, sur le thème des métamorphoses.
– Un atelier de lecture, rencontre et échanges sur les migrations et la situation des immigrés en Europe.

 

2013 / JOEL RAFFIER

Joël Raffier, écrivain français, est venu achever l’écriture de son livre La tanière des vainqueurs à la Fondation, au début de l’année 2014. Ancien attaché culturel, il a déjà donné à plusieurs reprises ses précieux conseils pour la mise en place du Centre des cultures JLD.

Joël Raffier

 

2013 / SAMI TCHAK

En octobre 2013, Sami Tchak, écrivain d’origine togolaise, heureux gagnant en 2004 du Grand prix littéraire d’Afrique noire pour l’ensemble de ses œuvres, a inauguré le lancement officiel de la Résidence des écrivains. Tout en assurant des conférences, il a pu mener à bien ses recherches pour préparer son livre qui portera sur la chefferie de Bangoulap (à paraître en 2015). 

 

Translate »