Nos projets

 

 

Permettre un accès à l’éducation, à la formation et à la culture pour tous

 

– De nouveaux débats de sensibilisation s’organisent autour de différents thèmes : la scolarisation des jeunes-filles, la contraception, le mariage précoce, la nutrition des enfants, les maladies infantiles, le choléra, etc.

– Les cours d’alphabétisation pour adulte se poursuivront.

– Des ateliers artistiques (peinture, dessins…) seront à nouveau proposés aux enfants.

– Des ateliers d’aide à l’élevage seront mis en place.

– Des stages, séminaires et formations seront reconduits : sur métiers liés aux transports maritimes, sur l’hôtellerie…

– Un atelier de création florale dispensera des formations dans ce nouveau domaine, complétant les autres ateliers du Centre des Cultures Jean-Louis Dumas, et diversifiant les perspectives d’avenir professionnel.

 

 

Développer les partenariats

 

Dans le domaine artisanal : il s’agira de perfectionner les ateliers de création afin de diversifier les produits vendus à l’échelle nationale et internationale.

Dans le domaine culturel : on proposera à de nouveaux écrivains de venir en résidence à la Villa Boutanga ; organiser de nouvelles expositions faisant la promotion de la Fondation en France et au Cameroun.

Dans le domaine touristique : des contacts seront multipliés avec des agences touristiques afin diversifier les offres et, dans le même temps, les revenus de la Fondation.

 

 

Ouvrir de nouvelles infrastructures

 

– Un terrain multisports, dont profiteront les adhérents du Centre des cultures Jean-Louis Dumas, et notamment les jeunes de Bangoulap qui pourront enfin bénéficier d’une structure sportive, inexistante dans la région pour l’instant.

– La maison de l’enfant. Les tout-petits ne seront pas oubliés grâce à cette structure d’exercice et de détente.

– Une galerie d’exposition mettra en valeur autant le patrimoine artistique traditionnel que les créations contemporaines de la Fondation et des artistes du pays.

– Les cases traditionnelles (Mousgoun, Bamiléké, Bororo) seront aménagées, pour offrir aux touristes des séjours insolites.

 

 

Développer les cultures agricoles et l’élevage

 

A l’automne 2013, deux bénévoles envoyés par notre partenaire AGIR sont venus apporter leur aide :

– l’un dans le domaine de l’ingénierie agricole, afin de parvenir à une autosuffisance alimentaire, et pouvoir vendre les produits agricoles ;

– l’autre dans celui des chambres d’hôtes, dans le cadre de l’amélioration de l’offre touristique à la Villa Boutanga.

Nous souhaitons poursuivre ce type d’actions.

Translate »