Le Centre des cultures JLD

 

 

OBJECTIFS

La volonté exprimée au travers du projet de ce centre des cultures est qu’il soit avant tout un point de référence pour le développement de la région de Bangoulap, à la fois ancrée dans son pays et ouverte sur le monde.

Les activités qui s’y déroulent visent à prendre conscience du patrimoine existant et à renouer avec des traditions parfois oubliées, tout en se tournant vers l’avenir et son champ des possibles, notamment en termes de formations et d’insertion professionnelle.

Les objectifs du Centre des cultures JLD sont d’être un espace d’accueil, de partage et d’échanges de savoirs, de savoir-faire, de cultures. Il se veut un lieu de rencontre pour la jeunesse camerounaise, venue profiter de ses infrastructures (bibliothèque, salle d’informatique, ateliers d’artisanat, auditorium, garderie, restaurant) et de sa programmation (conférences et débats, projections de films, stages…), à titre individuel ou avec leur école.

 

PROJET ARCHITECTURAL

Le programme architectural qui s’est développé autour de ce projet est basé sur les principes du Feng Shui et de la bioclimatique. Son objectif est celui de devenir un modèle à suivre pour les constructions futures, de garantir le bien-être des utilisateurs tout en optimisant le rapport entre nature et architecture. Les modes de construction envisagés minimisent autant que possible l’impact sur l’environnement tout en permettant de réaliser des économies. A cet effet les matériaux employés sont, dans la plupart des cas, d’origine locale.

Une des premières démarches effectuée a été une étude attentive du site qui accueille le centre culturel, de sa morphologie, de son orientation ainsi que de son exposition aux agents atmosphériques. Cette première étape a permis de définir:

– une relation harmonieuse entre le bâtiment et le site sur lequel il prend place,
– une réflexion liée aux énergies « passives » dont bénéficie le bâtiment,
– la disposition et l’orientation les plus propices,
– l’application des principes de base du Feng Shui liés à la morphologie du site et aux points cardinaux.

Du point de vue énergétique et du bien-être, des facteurs tels que le degré d’ensoleillement, la variation de température, le taux d’humidité présent dans l’air et la ventilation naturelle seront étudiés de manière approfondie. L’objectif technique de ce projet étant la réalisation d’un bâtiment qui optimise l’utilisation des énergies et où les conditions de confort hygrothermique soient stables et homogènes au tant que possible.

La gestion de l’eau potable et non potable représente un facteur auquel sera porté une attention particulière au travers d’une étude versant sur la récupération des eaux pluviales et l’assainissement des eaux usées.

 

BÂTIMENTS

– Le bâtiment principal, de forme carré, est occupé dans sa partie centrale par un amphithéâtre, lieu polyvalent autour duquel se développe le reste de l’édifice. Les autres salles abritent les bureaux administratifs, la bibliothèque, la salle informatique, des salles de conférences et la garderie parentale.

– Les bâtiments latéraux sont situés respectivement à l’ouest et à l’est du corps central ; l’un est réservé aux ateliers d’artisanat et l’autre comprend une boutique et un espace d’exposition.

– Au nord se trouve le restaurant du Centre des Cultures qui fonctionne pour le personnel mais aussi éventuellement pour le tourisme et, en location pour des séminaires, classes vertes…

– Plus en hauteur, se situent les cases patrimoniales : des modèles d’architectures traditionnelles que l’on trouve au Cameroun, chez les Bororo, les Bamiléké et les Mousgoun.

– Actuellement en construction, la Maison de l’enfant, dédiée aux tous-petits.

 

 

 

 

Translate »